Rechercher

Estime, confiance et affirmation. Le soi comme dénominateur commun.




Le web et les librairies débordent de vidéos, de conférences et de livres qui proposent tous de « doper » sa confiance en soi et d’« élever son estime de soi » en combattant ses complexes et en se donnant les moyens de ses ambitions.


Si ces concepts préoccupent beaucoup de personnes à notre époque, l’estime de soi et la confiance en soi sont souvent employés l’une pour l’autre. Or les deux notions ne sont pas interchangeables.

Pour les docteurs en psychologie Jean-Pierre Famose et Jean Bertsch, l’estime de soi correspond à une « évaluation globale de sa valeur en tant que personne ». L’estime de soi se rapporte au sentiment d’avoir de la valeur, la confiance en soi renvoie, elle, au fait de se sentir capable de relever des défis à venir.


Voyons-voir cela plus en plus simplifié !


L’estime de soi

C’est le sentiment d’avoir de la valeur, s’aimer et se sentir aimé par les autres. Il est irrationnel et conditionné principalement par deux variables : ce que l’on pense de soi et de ce que l’on fait de sa vie.

Quand on ne se trouve pas intelligent(e), beau ( belle), …ou n’importe quelle appréciation positive qu’on fait de sa valeur ou de sa propre importance en tant que personne, c’est que notre estime de soi est altéré. Ainsi, une faible estime de soi peut avoir des répercussions telles que :

  • Perfectionnisme et attentes trop élevées envers soi-même;

  • Développement de comportements ou d’attitudes pour cacher sa faible estime de soi,

  • Peur de prendre des risques, d’être rejeté;

  • Anxiété liée à la crainte de l’échec;

  • Jalousie ou envie;

  • Difficulté à accueillir la rétroaction qu’elle soit positive ou négative;

  • Impression de ne pas mériter l’amour des autres;

  • Comparaison fréquente aux autres;

  • Difficulté à se laisser aimer puisqu’il y a un manque d’amour de soi;

La bonne nouvelle c’est que du moment où L’estime de soi est grandement influencée par les expériences de vie d’une personne, elle n’est pas statique et peut être développée au fil des expériences. Car Elle tire profit des relations personnelles positives que l’on entretient et du sentiment de réussite.

L’hypnothérapie humaniste propose dans ce sens plusieurs thérapies permettant de se recentrer sur son soi « Idéal » , changer ses croyances limitantes et traiter les traumatismes et blessures dévalorisant la personne.


La confiance en soi

Si l’estime de soi est en rapport avec les valeurs, la confiance en soi est en rapport avec les capacités.

C’est tout simplement l’estime de soi en action !

En 1999, le psychologue Jean Garneau définit comme suit la confiance en soi : « une prédiction réaliste et ponctuelle qu’on a les ressources nécessaires pour faire face à un genre particulier de situation »

Elle est liée à nos actes. Si nous avons confiance en nous c’est parce que nous savons faire quelque chose SANS :

· Avoir cette peur excessive d’échouer

· Craindre le regard des autres

Le moteur de la confiance en soi, c’est donc l’Action ! C’est elle qui nous permet d’agir. La posséder est une question de survie.

Quand on manque de confiance en soi, on bredouille, on pâlit, on rougit… Il existe aussi d’autres signes, plus subtils, mais tout aussi révélateurs :

- Bégaiement, rougissement…

- Incapacité ou difficulté chronique de choisir

- Arrogance et vanité

- Besoin d’avoir toujours raison

- Evitement de l’intimité…mais aussi :

- Les « People pleasers » cherche sans cesse l’approbation des autres

- Les « Fashions Victims » affublés de la mode et du dernier « cri » et parlent rarement de leurs sentiments


Donc, c’est la somme des petits succès, Elle ne peut se développer que si on réussit à surmonter ces deux obstacles :

1- La résignation : subir la vie

2- La critique : des autres ou de soi


L’hypnothérapie humaniste permet d’agir sur la confiance en soi selon différents angles : Procrastination, le critique, la peur de l’échec, le regard des autres …


L’affirmation de soi :

C’est la capacité que l’individu à d’exprimer ses émotions, ses pensées et ses opinions de même que de défendre ses droits tout en respectant ceux des autres, ceci de façon directe, honnête et appropriée.

Joseph Wolpe et Arnold Lazarus furent les premiers, au cours des années soixante, à établir une distinction claire entre les comportements affirmatifs, soumis, agressifs et manipulateurs ainsi qu’à enseigner des moyens concrets pour mieux s’affirmer dans la vie quotidienne et notamment professionnelle.

Chaque jour, nous sommes confrontés à des situations plus ou moins inconfortables et qui peuvent nous mettre mal à l’aise dans nos relations (personnelles ou professionnelles) avec les autres. Malgré cette variété de situations, il n’existe que 4 façons d’y réagir. Le comportement affirmé se distingue des trois autres types de comportements suivants :

  • Inhibition / Soumission : quand les réactions sous-entendent que l’autre doit passer avant soi et que l’autre est plus important que soi, et qu’on regrette la plupart du temps juste après.

  • Agressivité : se manifeste par l’expression de ses émotions, de ses désirs et de ses opinions ainsi que par la défense de ses droits mais au détriment des droits des autres et presque toujours de façon inappropriée

  • Manipulation : Façon détournée de s’exprimer pour faire passer un message et éveiller chez l’autre un sentiment de culpabilité en espérant qu’il change d’avis, de comportement ou d’attitude.


En hypnose humaniste, les freins à l’affirmation de soi peuvent être traités en thérapies de l’enfant intérieur (blessure de l’abandon, agressivité, …), de rupture des liens parentaux (manipulation, soumission..) ou en dépassant toute autre blessure passée empêchant l’affirmation de soi.


In fine, l’estime, la confiance et l’affirmation de soi sont trois dimensions qui, en partie, sont liées. L’affirmation de soi et la confiance en soi concernent plutôt les comportements, l’estime de soi plutôt la personnalité et les valeurs. La perception que nous avons de nous-même est un facteur important face à notre capacité d’affirmation de soi. Avoir une estime de soi qui est positive, une attitude positive face à soi, est un outil important de l’affirmation de soi.



 

Issam DAHMAN

Praticien en Hypnose Humaniste

Mail : Contact@deshypnose.me

Tél : +212 771 220 139

 

Sources :

  • Lazare et Joseph Wolpe, Thérapie comportementale Techniques: Guide pour le traitement des névroses, Pergamon Press, 1966.

  • Stanley Coopersmith : Antecedents of Self-esteem mars 1968

  • Alfred Adler . Connaissance de l’homme : Payot 2004

  • Pascale Senk - Les Haïkus comme Alliés de Vie




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout